Un peu partout, on balaye la ville...

Les militants du Comité de Soutien au Peuple Togolais ont amenés des autocollants, et badigeonnent la ville avec... Ici, sur le pare-brise d'un taxi...

Une ambiance pré-électorale typiquement africaine, une sorte d'hystérie attrape la ville. Distributions de t-shirts à la gloire des présidents africains, camions affublés de supporters d'un jour (qui ont faim le reste du temps...), passent à grands coups de klaxons et troublent la quiétude habituelle des quartiers périphériques...

Mais les femmes sont toujours là, à travailler, souffrir sous le soleil, et à mettre en place des stratégies pour trouver le pain quotidien.

Des drapeaux partout tentent de cacher la misère...

A chaque coin de rue, on retrouve ces banderolles, telles les publicités de l'occident qui rappellent au peuple, comme des coups de matraques, qu'il faut bien accueuillir les chefs d'état...

Quand on approche des lieux stratégiques, des policiers mollassons, tous les 100 métres...

La propagande marche. Les maliens ont achetés ou ressortis les drapeaux français, et on en croise parfois qui se ballade avec, sur leurs vélos !