La CAD-Mali partage son expérience avec ATTAC-CADTM/MAROC en visite de travail au Mali


JPEG

Dans le cadre de son partenariat avec les mouvements altermondialistes, la CAD-Mali a accueilli une délégation d’ATTAC-CADTM/ MAROC du 23 au 24 février 2013. Les échanges se sont déroulés au siège de la CAD-Mali sous la conduite de son Président, Monsieur Sékou DIARRA.


Le partage de connaissance a porté principalement sur :

  • le renforcement des capacités en mobilisation et gestion des ressources (humaines, financières, techniques) ;
  • la vision de la CAD-Mali sur le partenariat ;
  • la préparation de la candidature au poste du siège du Secrétariat international de CADTM qui devrait permettre de donner un caractère sud à CADTM notamment sur les questions de dette, stratégies de mobilisation des ressources propres par ATTAC CADTM Maroc ;
  • les valeurs ajoutées des projets et programmes exécutés par la CAD-Mali et leurs liens avec la thématique dette et fonds publics ;
  • la campagne internationale sur la transparence budgétaire et la participation pilotée au Mali par la CAD-Mali ;
  • la crise malienne.

Il a été rappelé à la mission marocaine que la création de CAD - Mali est le produit des luttes africaines pour l’indépendance réelle et la libération économique et politique de l’Afrique. La Campagne africaine de jubilée 2000 pour laquelle la CAD - Mali a participé à l’éclairage politique avait ses limites : non prise en compte des dettes de l’apartheid, la traite négrière etc. Il apparaissait que la question de la dette n’était plus une question de pitié.

Les principales thématiques d’intervention de la CAD-Mali ont été exposées aux participants : endettement, développement, droits humains, analyse des rapports de force, interconnexion entre ces thèmes en lien avec le budget/éducation, budget/santé. La mise en œuvre des projets et programmes accorde une bonne place à la formation politique de la jeunesse à travers l’accueil, la formation de stagiaires et de bénévoles.

La CAD-Mali est une structure de plaidoyer et de lobbying par excellence. Elle s’efforce à avoir une forte capacité d’analyse des politiques publiques (participation à la conception, suivi analyse de la mise en œuvre et évaluation indépendante).

Sur la question du partenariat, pour la CAD-Mali, il est une relation active des efforts mis ensemble pour des objectifs communs. Les partenariats tissés par la CAD-Mali se réfèrent également au concept « Quel développement pour quel financement et non quel financement pour quel développement » ; la main qui donne ne devant plus être au dessus de celle qui reçoit. Le dialogue et la concertation, la flexibilité sont en bonne place dans ces partenariats.

La CAD-Mali entretient des relations de travail avec les partis politiques (au pouvoir comme de l’opposition) et les institutions de la République. Elle participe autant que possible aux espaces réservés à la société civile dans les instances décisionnelles.

Un exposé a été animé sur le pilotage des actions de la CAD-Mali à travers la Gestion Axée sur les Résultats (GAR) qui met en relief le travail d’équipe, la participation et la relation efforts/résultats attendus en permettant une définition consensuelle des résultats.

JPEG Il a été par ailleurs rappelé aux participants la nécessité de la mise en relation des interventions de la société civile d’avec les politiques publiques régionales pilotées par l’UEMOA et la CEDEAO.

En vue de peaufiner la candidature d’ATTAC-CADTM Maroc au poste de pays abritant le siège du Secrétariat international de CADTM, un projet de plan d’actions a été élaboré. Sa mise en œuvre devra prendre en compte les préoccupations des personnes marginalisées ou appauvries à partir des cadres de dialogue pluriels. Le citoyen doit trouver sa place dans la lutte.

Les deux structures poursuivront les jours à venir les échanges dans l’objectif de la construction d’alternatives aux « génocides de l’endettement ».





Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mcoul | Wara | SPIP