Responsive image

Espace citoyen : Les communautés à la base exigent la transparence et la redevabilité dans la gouvernance des ressources publiques.

jeudi 6 février 2020, par Administrator

La salle de conférence du Gouvernorat de la région de Ségou a abrité le 04 février dernier, l’espace citoyen de la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali) » qui a voulu une réflexion sur l’amélioration de la gouvernance des ressources publiques au Mali. Plus de 200 participants ont pu participer à cet Espace Citoyen venant des Régions de Ségou, Koulikoro et du District de Bamako. Ils étaient constitués entre autres de paysans/cultivateurs, d’éleveurs, de ménagères, d’organisation communautaire de base notamment des zones d’intervention de la CAD-Mali et ses alliés (organisations de femmes, de jeunes, acteurs locaux de développement..) de l’administration locale, d’élus locaux, d’autorités traditionnelles, religieuses, de presse, d’enseignants, d’élèves, d’étudiants, de chercheurs, de syndicats, d’artistes, de notables, d’opérateurs économiques des organisations travaillant en synergie et réseau avec la CAD-Mali sur les différentes thématique etc.

La CAD-Mali est un Mouvement social d’alternatives populaires. Elle regroupe cent trois (103) organisations membres, composés d’associations, d’ONG paysannes, de femmes, de jeunes, de tradithérapeutes, d’opérateurs économiques, de confession religieuse musulmane, chrétienne, de syndicats et de plusieurs individus engagés pour la cause des peuples. Sa vision est « Un monde démocratique plus juste, solidaire et respectueux des droits sociaux, culturels, économiques, politiques et environnementaux dans lequel l’endettement des peuples se fera avec le consentement des citoyens ». Sa mission est de « Contribuer à la construction d’une conscience politique et juridique citoyenne chez les militants et aux luttes contre les mécanismes, les règles et les lois injustes à travers des actions d’éducation populaire citoyenne, d’interpellation, de revendication et de propositions d’alternatives aux niveaux local, national et international ». Ses valeurs sont : le Militantisme, la Solidarité, le Respect mutuel, la Justice, la Redevabilité et le Professionnalisme. Ses principes sont : la Transparence, la Participation, la Responsabilité, l’Alternance, le Compromis, l’Obligation de résultats, le Refus de la marchandisation de la vie et la Défense des services publics de qualité.

Pour le Président de la CAD-Mali, leur espace citoyen vise à offrir aux citoyens un cadre démocratique d’information, de sensibilisation et d’éducation populaire sur les préoccupations locales, nationales, régionales et internationales. Car selon lui la volonté manifeste de l’espace citoyen est de rechercher et faciliter les échanges entre différents acteurs afin d’approfondir les réflexions et les argumentaires pour la construction d’un autre monde plus inclusif et plus solidaire. Il s’agit surtout de mobiliser les citoyens et citoyennes autour des sujets d’actualités en vue d’amener les décideurs hommes et femmes à apporter des réponses aux différentes préoccupations. C’est ainsi, le Secrétariat National de la CAD-Mali a décidé d’organiser cette année 2020 à Ségou un « Espace Citoyen » pour apporter sa contribution à la réflexion sur l’amélioration de la gouvernance des ressources publiques avec comme thème central « De Bamako 2018 à Ségou 2020 : les communautés à la base exigent la transparence et la redevabilité dans la gouvernance des ressources publiques ». Cet espace a permis de contribuer à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des citoyens, victimes de la mauvaise Gouvernance des ressources publiques. En analysant les enjeux et les défis liés à la gouvernance des ressources publiques locales et nationales ; edifier les acteurs sur la culture démocratique et la redevabilité en matière de gouvernances des ressources publiques ; mobiliser les citoyens et citoyennes en vue de construire un véritable levier d’influence en faveur de la bonne gouvernance des ressources publiques ; favoriser l’apprentissage mutuel entre les acteurs de différentes localités en matière de gouvernance redevable des ressources publiques et enfin faire des recommandations pertinentes en faveur de l’amélioration de la gouvernance des ressources publiques.

Au cours de la journée de l’espace citoyen de Ségou, les participants ont pu suivre deux panels avec des cases thématiques :
Panel 1 : gouvernance des ressources financières du secteur de l’éducation et de l’agriculture : dialogue et échanges inter-acteurs sur la mobilisation et la gestion des fonds publics : cas -des fonds adars, les impôts et taxes locaux
Enfin le panel 2 : gouvernance des ressources naturelles, des intrants et équipements agricoles et la gestion des ressources humaines : Problématique de l’accès des exploitants agricoles familiaux à la terre, aux intrants et équipements agricoles ; Rôles et place des citoyens dans la Gestion des Ressources Naturelles, quelle implication des autorités coutumières/ traditionnelles, des femmes et des jeunes ? ; La problématique du travail décent : cas des producteurs et des ouvriers agricoles de SUKALA-SA et de NSUKALA-SA respectivement à Dougabougou et à Siribala ; Commerce équitable/Impacts des micro-crédits.

Bokoum Abdoul Momini - L’observateur

Facebook

Twitter

CAD à Travers le Mali

Antenne - Tombouctou Antenne de Mopti Antenne - Gao Antenne -  Kidal Antenne -Segou Antenne - Sikasso Antenne - Koulikoro Antenne - Kayes

Vidéos

Agenda

Date Description Lieu
04
mardi
février
De Bamako 2018 à Ségou 2020 : les communautés à la base exigent la transparence et la redevabilité dans la gouvernance des ressources publiques
  Ségou - Salle de Conférence du Gouvernorat
30
mercredi
octobre
Lancement du Projet de Contribution à la promotion des droits des ouvriers agricoles pour un travail décent
  Dougabougou dans la région de Ségou
23
vendredi
novembre
Semaine d’Education Populaire
  Faladiè