Responsive image

Me Amadou Tiéoulé Diarra,conseiller juridique de la CAD Mali en concertation avec les syndicats des travailleurs de SUKALA et N-SUKALA à Dougabougou.

vendredi 27 décembre 2019, par Administrator

A l’issue de la rencontre initiée avec les syndicats des ouvriers agricoles de SUKALA et N-SUKALA à Dougabougou le 15 décembre 2019, par le ConsortiumCAD Mali et ONG VIE BONNE en partenariat avec VOICE à travers OXFAM Mali, Maitre Amadou Tiéoulé Diarra, exprime ses constats.
Selon lui « …j’ai peine à me persuader que ce sont les héritiers des Nations qui ont bâti leur Pays dans la dignité qui oppriment les travailleurs d’une Nation qui cherche sa voie !

  • Crises sévères entre Direction SUKALA-sa et Syndicats des sucreries.
  • Arrêt de travail depuis 13 Nov. 2019. Grève du 02 au 17 déc 2019.

Des causes multiples.

  • 23 ans de privatisation (1996-2019). Effectif intercampagne 892 travailleurs. Période d’usinage avec plus de 3000 travailleurs.
  • Travailler 365 jours sur 365 jours pour un salaire de 40.000f par mois et souvent moins que ce montant. Pas d’heures supplémentaires. Les charges sociales (INPS- AMO ou SONAVIE) sont payées irrégulièrement.
  • Des découvert bancaire 14 milliards ! Et 5700 Tonnes de sucres engloutis à M’Bewani depuis 2013-14 ?
  • La révision de l’accord d’établissement dépassé de plus de dix ans est toujours rejetée par l’Entreprise

Enfin le Conseiller juridique point du doigtles Ministères (i) Ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, (ii) Ministre de l’Industrie et du Commerce, avant de s’interroger à quoi sert SUKALA SA ?
Pour rappel, le capital de la Société sucrière est reparti comme suit 40 % pour le Mali et 60 % pour la Chine. Quant aux postes du Président du Conseil d’Administration (PCA) et du Directeur Générale (DG) sont assuré par la Chine, celui Adjoint (DGA) par le Mali et le poste de Directeur Financier (DF) par la Chine.
En somme le moins qu’on puisse espérer est que ces constats alarmants de Maitre Amadou Tiéoulé Diarra ne tombe pas dans des oreilles bouchées.
Vivement des décisions courageuses pour de meilleures des conditions de vies pour les travailleurs des ces Sociétés sucrières légendaires du pays.

Facebook

Twitter

CAD à Travers le Mali

Antenne - Tombouctou Antenne de Mopti Antenne - Gao Antenne -  Kidal Antenne -Segou Antenne - Sikasso Antenne - Koulikoro Antenne - Kayes

Vidéos

Agenda

Date Description Lieu
04
mardi
février
De Bamako 2018 à Ségou 2020 : les communautés à la base exigent la transparence et la redevabilité dans la gouvernance des ressources publiques
  Ségou - Salle de Conférence du Gouvernorat
30
mercredi
octobre
Lancement du Projet de Contribution à la promotion des droits des ouvriers agricoles pour un travail décent
  Dougabougou dans la région de Ségou
23
vendredi
novembre
Semaine d’Education Populaire
  Faladiè